• broyaux

Copenhague, haut en couleurs

Pour fêter dignement Copenhague, voici quelques pépites - dorées comme il se doit, ou colorées a minima.


Des places, des rues, des façades... de toutes les couleurs...


Des spots célèbres mais aussi quelques trésors cachés.


Et ce jaune tellement typique et présent que, croyez-le ou non, j'en ai rêvé ma première nuit de façon presque obsessionnelle, alors même que cette première nuit n'était pourtant pas la toute première de mes virées Copenhaguoises.


Peut-être parce que ce jaune ocre résonnait en moi, ou parce que je l'avais tellement attendu, suite aux reports liés aux confinements et interdictions de voyages.


Une correspondance baudelairienne qui a hanté mes rêves :).


Il faut dire que la cours de notre hôtel chatoyait de ce jaune si vibrant voire vrillant... et nous a chaleureusement accueillie dès notre arrivée à Copenhague.





















Nyhavn, bien sûr


Célébrissime. Moultes fois photographié. Mais irrésistible. Le nouveau port, de fait ancien et ses façades colorées font de vous un touriste 1er degré : fasciné, mitraillant, et presque susceptible de sauter dans le 1er bateau-mouche venu sous l'effet de ce bout de canal photogénique et chatoyant, pure carte postale de Copenhague.


xxxx


Quartier de garnison


Le quartier latin


Le quartier de l'Université, dans lequel on parlait latin, s'appelle ici comme ailleurs (a minima à Paris), le quartier latin. C'est un entrelacs de rues, de passages couverts, de petites places charmantes... certaines très italiennes dans l'esprit, les restaurants qui les bordent et même les marchands de gelati... D'autres très spécifiques de Copenhague, colorées, rythmées par les fenêtres régulières des façades.




Parmi les places à ne pas rater, xxxx (la place des Frères Gris)












6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout