• broyaux

Aarhus - In the mood for wild

Dernière mise à jour : 19 août 2021



Enfin, soyons honnête mini-wild :)


Point de départ un hôtel-château digne d'Agatha Christie (une autre forme de wild :)).





Et puis...


La mer... et un pont infini.


Vous en aurez peut-être vous aussi le tournis.




























La forêt... et une cabane de bûcheron, avec un bien bon déjeuner.


L'occasion de goûter à une assiette-repas danoise : comme une horloge, avec à 1h le saumon et une petite julienne de concombre, à 3h une terrine (en français dans le texte) de poulet, à 5h du humus "maison", à 6h un jambon fumé avec pesto lui aussi tout frais et fait maison, à 9h du bleu bien strong et un fromage danois typique (qui pourrait faire penser à du cheddar dans la texture), à accompagner d'un petit chutney de noix caramélisées dans le miel, et pour finir (s'il vous reste une petite faim - franchement pas si évident) à 11h un brownie, avec sa petite crème à l'orange.


J'oubliais. Au centre de l'horloge, un petit hareng mariné, avec sauce moutarde et pickles d'oignons.


So Danish. And so good.


Pour être honnête, nous étions parties pour cette aventure mini-wild un peu les mains dans les poches et ce restau forestier a été une aubaine.


Du coup, au vu du cadre trop charmant (même si un brin classique et rétro) et des bougies hygge, le pique-nique roots c'est transformé en bonne pause gastronomique. Ce qui nous a aussi épargné les hallebardes de pluie, car - malgré les prévisions météo optimistes - nous n'avons pas échappé au déluge (une tradition de notre séjour à Aalborg) entre 12 et 13h.










Tiens ! Un autre infinite bridge :).








Des daims... sauvages... ou presque.



















Et, pour finir, une belle balade en forêt, ménageant des vues sur la plage, avec difficile retour à la civilisation (au sens propre du terme car, après avoir trouvé l'unique maison du coin pour disposer d'une adresse et appeler un taxi pour le retour, il nous a fallu épeler un nom danois (avec des O barré) en code d'aviation pour gagner notre ticket retour ; l'occasion de vérifier que je ne connais pas l'alphabet d'aviation : O comme Olaf :) et encore moins celui avec des O barrés).








Quelle aventure :) :) !!!


Plus sérieusement, une occasion de vérifier qu'on peut, au Danemark, s'échapper dans la nature presque wild à quelques encablures du centre-ville.


Pour les adresses, rien de plus simple :

- The Infinite bridge pour le pont infini

- Marselisborg Deer Park, pour le parc avec les daims en semi-liberté

- et Thors Moelle, pour la cabane-restaurant forestière


BETTY F.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout